retour à l'acceuil

interview claude

à quelques jours du début de la tournée Electronica Tour de Jean Michel Jarre, Claude Samard nous a fait le plaisir de répondre à mes questions pour www.electronicatour.canalblog.com

 

Vincent: Bonjour Claude, bienvenue sur Electronicatour.canalblog.com !

Claude : Salut !!!

Vincent : je vais commencer par la même question posée voila quelque jours à Stéphane Gervais : Electronica reste un sacré projet sur le quel tu as bossé depuis pas mal de temps. Le jouer sur scène reste aussi un défi. Je vais commencer par te poser la question que tout le monde se pause: "à coté du patron? Cela fait quel effet?"

Claude : Un peu de phazing :-)

 Vincent : Jean Michel a réussi son pari : la 3 D sans lunettes, pas trop frustré  de rester sur scène et de ne pas être de l’autre coté du rideau pour voir le show ?

 

Claude : Si, je vais essayer de sortir de mon corps, ou de me faire allonger le cou. Il parait que c est bien ;-)

Vincent : Oxygène 8 est de retour (sur la partie festival), une belle surprise pour les fans, et une réorchestration magistrale. Avec Jean Michel et Stéphane comment avez-vous réussi à doser entre les anciennes compositions et les nouveaux titres sans que cela fasse ‘remix’ ?

Claude : Je n’ai pas travaillé sur ces remix. C’est surtout JM, Joachim, Stéphane et Marco Grenier. 

Vincent : avant de monter sur scène ? Un petit rituel ? Ou un objet fétiche à tes coté (un doudou)?

 Claude : je vérifie ma braguette

 


 

innterclaudiilus

Vincent : Jean Michel est toujours là ou on l’attend pas (le coté surprise du bonhomme !) on a pu te voir à ses cotés sur quelques vidéos et photos, pour l’enregistrement des cordes pour l’habillage de FranceInfo ! Quelques mots ?

Claude : J’ai fait les arrangements de cordes que j’avais déjà en partie  programmées sur ordi, entre autres les cordes rythmiques (c est ce qu’on entend actuellement à l antenne). JM en avait programmé aussi que j’ai arrangées et orchestrées pour 60 “vraies” cordes qui vont étoffer ou remplacer les programmations.


Vincent : on connait aussi tes « influences » dans le ‘rock/folk’ et ce coté ‘beat generation’ que tu aimes nous présenter sur les réseaux sociaux, mais quelles sont ‘tes origines éléctros’ ?

Claude : J ai eu la chance de prendre le bon wagon électro dès le milieu des années 70. Je partageais un appartement avec Francois Breant un excellent clavier qui a enregistré 2 albums cultes, un maitre des synthés qui m’a initié. J’ai ainsi vu arriver les premiers ARP, Prophet etc…et la musique électronique est vite devenue une passion. Mon premier synthé : un Pro One, puis Prophet, Mini Moog... De plus, pour joindre l’utile et l’agréable, faisant de plus en plus d’arrangements dans les années 80 j’utilisais beaucoup les synthés et boites à rythmes pour les arrangements que je faisais pour des artistes ou pour des musiques à l image et, n étant pas un clavier virtuose  (mon instrument de base étant la guitare) j’ai également accueilli avec beaucoup d’intérêt les premiers séquenceurs, sur Commodore 64… Ca ne nous rajeunit pas. Apres j’ai toujours suivi l’évolution de la MAO, j étais monté dans le bon wagon et j ai agrandi ma panoplie…moins que JM cependant :-)  Un peu à la manière d’un Daniel Lanois (toute proportion gardée :-), qui lui aussi est très branché musique US à base de guitare, pedal-steel et qui en même temps utilise énormément les synthés et l électronique.


Vincent : « the time machine » et « the heart of noise » du double album « electroncia » Jean Michel s’est entouré de grands noms pour les collaborations. Pour toi la quelle te reste la plus surprenante et la quelle aurais eu toute sa place, mais qui n’y si trouve pas ?

Claude : Surprenante?…Peut être le titre avec Lang Lang, et E. Snowden aussi bien sur. J’aurais bien vu quelque chose avec Eno, Daniel Lanois, Cliff Martinez.


Vincent : un grand merci pour ta disponibilité, et ta forte sympathie que tu nous donnes. La tournée  démarre dans quelques jours en Angleterre (break england devrait chauffer pas mal là-bas !!). Pour moi cela sera surement Strasbourg pour ma première. D’ici là éclatez vous sur scène et a très vite donc ;)

Claude: Au plaisir de vous retrouver !!!


 

DECOUVRIR L'INTERVIEW DE JOACHIM GARRAUD

DECOUVRIR L'INTERVEIW DE STEPHANE GERVAIS

DECOUVRIR CLAUDE SAMARD 

retour à l'acceui